Maroc vs Côte d’ivoire (Août 2008), une victoire en toute maîtrise

02/08/2008 à Casablanca (Maroc)
MAROC – CÔTE D’IVOIRE 9-21
Scoreurs : 2 essais de Silvere Tian et Bédel Dogoui ; 3 pénalités et 1 transformation de Jean Maurice Oulouma.
Equipe : Marco Yoboué , Olivier Diomandé , Edgar Babou (cap) – Daouda Koné, Issiaka Méité – Serge Jouve , Baky Meïté , Dao Gaoussou – Diack Gassama , Silvere Tian – Bedel Dogoui , Laurent Diomandé , Jean Maurice Oulouma, Landry Tian – Louis Konan Kouadio . Entrés en jeu : Guy Yavo, Marius Gohoun, Ibrahima Konaté, Diabaté Kinafo, Dembélé Mohamed, Tidiane Kamara , Sydney Djiropo.
Entraineurs : Michel Giacomini et Abou Camara.

LE CONTEXTE

Après une victoire sans appel face à la Zambie (32-9) , le XV Ivoirien se rend au Maroc pour le compte de la 2eme journée des éliminatoires de la coupe du monde 2011 en Nouvelle Zélande. Le Maroc est à cette période la bête noire des éléphants : 8 défaites et un nul lors des 9 dernières oppositions , dernière victoire en 1993 !
Le déplacement est pris très au sérieux car seul le premier du groupe poursuivra l’aventure et son rêve de coupe du monde .
 » Nous avions préparés ce match en Tunisie , avec 2 entraînements quotidiens : physique , mouvements collectifs, défense, musculation, ateliers spécifiques…Nous étions logés dans un bel hôtel, les conditions étaient optimum  » se souvient le demi de mêlée Diack Gassama.  » Dao Gaoussou dit Gaby surenchérit :  » La fédération avait mis les gros moyens avec ce stage à Tunis où on a bossé comme des commandos ( une pensée au Secrétaire Général Guy Claude Bony, paix à son âme). On arrive à Casablanca à 3 jours du match au top de notre forme ».  » Le groupe était très solide , l’état d’esprit exceptionnel , les joueurs au top de leur forme… » ajoute Diack.
Les éléphants sont prêts à créer l’exploit et mettre fin à l’hégémonie Marocaine !

LE MATCH

Face au XV Marocain qui avait sorti la grosse artillerie avec ses pros ( Abdelatif Boutaty, Salim Boukhanoucha , Karim Dahbi…) , les Ivoiriens entament bien le match et font la course en tête .  » Nous avons fait un match exceptionnel : grosse conquête, défense solide et hermétique, bonne variation et animation du jeu , de l’intensité offensive…Et un état d’esprit exceptionnel  » se souvient le 9 Ivoirien.
Dès la reprise , les Marocains, vexés, prennent le jeu à leur compte et investissent le camp adverse . Gaby Bisco se rappelle n’avoir  » jamais autant plaqué, on plaquait tout ce qui arrivait. Et dès la récupération, on jouait les coups à fond . Le jeu au pied de Tian Silvere Coyotito nous a fait du bien . »
Une séquence, ancrée dans la mémoire de Diack, résume le formidable état d’esprit qui régnait dans le groupe :  » Durant le match, un Marocain intercepte ma passe et file vers l’essai. Contre toute attente, Bedel Dogoui décolle de je ne sais où, le rattrape puis le balaye hors du terrain sur la ligne des 22m ! La sueur froide que j’ai eue ! Et comme un symbole, c’est moi plus tard qui lui fais la passe qui le mène à l’essai… ». Une belle image qui dénote l’importance du #collectif dans ce sport.
Une chose est sûre, les éléphants ont abordé ce match avec une grande confiance et avec ce sentiment que rien ne pouvait leur arriver .  » Michel Giacomini avait amené sa rigueur et son professionnalisme , se souvient Serge Jouve, 3eme ligne. Je me rappelle de la dernière mise en place , on avait l’impression de voler, tout était parfaitement huilé, une sensation extraordinaire. Il s’est passé un truc avec ce groupe , une dynamique collective incroyable . J’ai le souvenir d’avoir fini ce match complètement vidé, j’avais tout donné ! C’était très fort en termes d’émotions, j’en garde un très grand souvenir. « 

L’APRÈS MATCH

L’ogre namibien était ensuite proposé au menu des Ivoiriens . Surfant sur la dynamique, les protégés de Michel Giacomini et Abou Camara réalisent un excellent match aller, qu’ils auraient dû remporter avec un peu plus de réalisme ( match nul 9-9). La Côte d’Ivoire sera éliminée au match retour et la Namibie représentera l’Afrique a la coupe du monde 2011 en Nouvelle Zélande.