Ignace N’Dri Kan

  • Ses premiers pas dans le rugby

Ignace a dĂ©couvert le rugby très jeune, en 1992, lors des cours d’EPS dispensĂ©s par Kouakou Lambert, actuel prĂ©sident du BĂ©lier Rugby Club de Yamoussoukro. Quelques mois après,  » je passe l’Ă©tape de la prĂ©sĂ©lection U12 et participe Ă  un tournoi mondial en France en avril 1993 , que nous remportons ! ». Le virus du rugby Ă©tait transmis et n’allait plus le quitter !

  • Sa carrière : JOUEUR, ARBITRE, DIRIGEANT….

Ignace Ă©tait un 3/4 polyvalent , plutĂ´t spĂ©cialiste des postes de la charnière, 9 ou 10. Il dĂ©bute donc Ă  Yamoussoukro et participe notamment au 31ème championnat mondial FIRA au Pays de Galles avec la selection U19. « Après le bac , je voulais ĂŞtre prof d’EPS et me prĂ©sente donc au concours d’entrĂ©e Ă  l’Institut National de la Jeunesse et des Sports. » VoilĂ  comment le jeune joueur rejoint Abidjan en 2000. Après une saison Ă  l’INJS , il tente sa chance au prestigieux club de L’ASPAA :  » la 1ere annĂ©e je suis rĂ©serviste, je joue seulement des boits de match avant de faire partie intĂ©grante de l’effectif du club du port la saison suivante . »

Mais la passion est telle qu’il ne se contente pas de jouer , il arbitre aussi .  » En 2000, en parallèle de mon activitĂ© de joueur , j’arbitrais les tournois des Ă©coles de rugby et faisais la touche des matches cadets et juniors. Et en 2001, j’officiais le samedi matin et jouait l’après-midi.  » DĂ©jĂ  Ă  Yamoussoukro il dirigeait les matches d’entraĂ®nement et le championnat scolaire , ce qui lui valut le surnom amical de « petit arbitre ».
Le DTN de l’Ă©poque Marc Panabière le repère et Jean Luc Barthès, grand artisan de la construction du rugby en Afrique , l’invite Ă  officier un tournoi au Togo en 2003.  » Mr Barthès note en moi la possibilitĂ© de progresser et me convoque l’annĂ©e suivante Ă  une formation Ă  Niamey au Niger avec pour coach arbitre HervĂ© Dubes. » Le sillon Ă©tait tracĂ©.
En 2004 , sous l’impulsion du DTN Marcel Djoman , « petit arbitre » se consacre Ă  l’arbitrage et intègre officiellement le corps des arbitres.
Les Ă©chelons sont rapidement gravis au rythme des formations :
– formation en 2007 Ă  Stellenbosch en Afrique du Sud.
– obtention Niveau 2 Ă  Tunis en 2008 avec Michel Lamoulie.
– stage arbitres Ă©lite en 2011 et 2012 Ă  Castres dans le cadre de la coopĂ©ration entre Rugby Afrique et le Castres Olympique.
– obtention du niveau 3 en 2018.

Reconnu sur le plan continental , il a notamment officiĂ© le match Tunisie-SĂ©nĂ©gal lors de la Gold Cup 2012 et pour l’Africa Men’s Sevens en 2017 (Ouganda) et 2018 (Tunisie).

Joueur , arbitre…mais aussi dirigeant et formateur !

ArrivĂ© en 2019 Ă  Abengourou,  » j’ai voulu doter cette ville d’une Ă©quipe de rugby . Je me promenais d’Ă©tablissements en Ă©tablissements pour effectuer des dĂ©couvertes rugby et inviter tous les intĂ©ressĂ©s Ă  me rejoindre les mercredi après midi pour les sĂ©ances d’entraĂ®nement.  » Un premier tournoi des Ă©coles de rugby accueille près de 200 gamins en 2011. Il rĂ©dige ensuite avec Tanguy Irel, ancien pilier du Burotic et soutien prĂ©cieux dans ce projet, les textes du Racing Club de l’IndeniĂ©. L’Ă©cole de rugby participe au Trifas, au tournoi du Crac… avant que l’Ă©quipe senior ne participe Ă  son premier match de championnat R15 le samedi 14 mars Ă  Adzope.

  • Avenirs et perspectives

Avec toutes ces fonctions , son emploi du temps est bien chargĂ©.  » J’ai une grande passion pour l’arbitrage mais aussi pour la formation des jeunes. Transmettre est ma vocation. Je tiens d’ailleurs Ă  remercier toutes les personnes qui m’ont aidĂ© et inspirĂ©. Je pense , au plan local, aux doyens Camille Anoma, Amantchi… L’ex DTN Djoman m’a beaucoup coachĂ© , Siaka TraorĂ© est d’un grand soutien technique en tant que coach arbitre et je n’oublie surtout pas celui qui m’a appris Ă  faire ma première passe : Kouakou Lambert.  »
Le rugby fait partie intĂ©grante de la vie de celui qui se remĂ©more avec fiertĂ©  » cette annĂ©e 1996 oĂą nous avons tout raflĂ© Ă  Yamoussoukro , avec notamment cet essai de près de 60m que j’ai inscrit en finale du championnat scolaire « .
« Mon rĂŞve est de m’impliquer davantage dans la formation des jeunes arbitres de CĂ´te d’Ivoire et de la Sous-region . Et les emmener Ă  atteindre le niveau que je n’ai pas ou atteindre  » conclut il humblement.

  • TĂ©moignages

Kouakou Lambert , la personne qui lui a appris le rugby en 1992 Ă  Yamoussoukro :
 » Ignace est un garcon intelligent qui a appris très vite. Vu son parcours, je dirais que c’est un garcon qui mĂ©rite ce qu’il est aujourdhui, il s’est construit en tant qu’homme et passionnĂ© de rugby .Moi je suis fier de lui ! « .