hervé mazzocco

Hervé Grégoire Mazzocco

Cette rubrique , qui connait un franc succès, nous permet d’aller à la rencontre de vieilles gloires du rugby Ivoirien. Et le plaisir fut partagé tant Hervé fut enthousiaste à l’idée de replonger dans ses merveilleux souvenirs ! Formé au sport études d’Ussel, il a successivement joué pour Clermont, Gloucester ( Angleterre), Padoue ( Italie), Limoges et a connu une dizaine de sélections entre 1998 et 2004. Hervé ouvre la boîte à souvenirs avec beaucoup de sincérité et d’émotions…

Hervé, ton sentiment au moment de revêtir le maillot de la sélection ?

C’est Lolo Diomandé qui m’a contacte en 1998 on se connaissait au travers des sélections de jeunes et des rencontres sport-études. J’étais comme un gosse ! J’avais évidemment suivi la génération 1995 et l’idée de pouvoir représenter ma terre natale c’était génial !
La 1ere fois c’était au Pays de Galles en match de préparation c’était une immense fierté de pouvoir fouler le terrain avec des légendes du rugby Ivoirien : les mondialistes !

Ton meilleur souvenir ?

Tellement de souvenirs, difficile d’en choisir un mais je dirais le tournoi de qualification pour la Coupe du Monde 1999 au Maroc. Max Brito était avec nous…quel bonhomme ! Une vraie inspiration c’était une expérience incroyable j’ai gagné des amis pour la vie…
Le deuxième fut l’immense honneur d’être capitaine pour un match contre le Maroc, à Abidjan…Le petit « Toubabou » (je suis quarteron) capitaine des éléphants, qui plus est à Abidjan devant ma mère et ma famille…dur de contenir mes émotions !
Enfin, les voyages , les après matches , les footings en chanson dans les rues etc…bref beaucoup de bonheur !

Ton plus grand regret ?

De ne pas avoir réussi à se qualifier pour la CDM 1999…On avait une équipe de ouf !! Beaucoup de joueurs de cette équipe étaient pros ou le sont devenus par la suite…Mais mon grand regret est de ne pas avoir joué plus avec la sélection…

Le joueur le plus fort avec qui tu as joué ?

Là c’est compliqué !
Je pense que c’est Ismael LASSISSI quand même ! Un des meilleurs 3eme ligne du Top 16 à l’époque, un joueur que j’admirais bien avant de le rejoindre en sélection.
Mais aussi Olivier DIOMANDE, un guerrier avec qui on pouvait partir au combat serein mais qui avait le talent et la technique pour jouer derrière Lolo DIOMANDE l’élégance ! Le Jérémy Guscott Ivoirien ! Bedel DOGOUI , la côtière ! Perry Baker n’a rien sur Bebeto ! Coyotito (Silvere TIAN ) ! Et j’en oublie beaucoup !

Le plus grand ambianceur ?

Il n’y avait que des ambianceurs ! Mais je dirais Jean Louis KONAN ! C’est lui qui m’a appris toutes les chansons pour les footings !

L’anecdote que tu n’as jamais racontée ?

Le paragraphe que tout le monde attend…il y en a un paquet d’anecdotes !!
Avec un petit groupe, on s’était échappés de Zambrako pour aller « se reposer » dans un lit douillet à l’Hotel Président ! Sauf qu’au final on avait fini en boîte de nuit et on était arrivés juste pour le salut au drapeau avec le colonel. de la base..encore éméché j’avais exagéré les mouvements…déclenchant un « ça la c’est bon bon Garde-à-vous !!! » du colonel !
Un jour que j’étais capitaine je me suis fait virer de l’entrainement …du capitaine !! La veille du match on nous fait faire 20 mêlées en opposition !C’était la cour des miracles : Daouda hurlait en se tapant le torse « Force XV » , Daniel AMANTCHI menaçait Olive DIOMANDE de le mettre à 10 mètreset expliquait que la solution en mêlée c’était de « bien planter les crampons »…et quand j’ai dit que ça suffisait pour les mêlées, je me suis fait envoyer en tribunes lol Je me souviens encore de la tête de Jean Ba au moment de se regrouper avants et 3/4 quand il m’a vu en tribunes…un moment surréaliste j’en pleure encore de rire à chaque fois…
Après j’ai connu quelques anecdotes extra sportives qui m’ont valu des surnoms comme Lapatou ou Passager 57…je suis sur que je n’ai pas besoin de donner de détails lol
Un jour on s’assiéra avec les anciens et il faudra enregistrer parce qu’il y a de quoi en faire un livre…

Le joueur perdu de vue que tu aimerais revoir ?

J’aimerais revoir tout le monde ! Faut faire un rassemblement !

Le conseil que tu donnerais à un néo international ?

Sans vouloir faire le vieux con c’est d’en profiter à fond…On ne sait pas quand ça se termine… C’est un honneur immense d’être éléphant ! On représente toute une nation, « fiers Ivoiriens le pays nous appelle… »

L’ancien 3eme ligne a une boîte de conseils dans les énergies renouvelables et vit désormais entre Las Vegas, Bort les Orgues et le reste du monde. Il « vient de remettre un pied dans le rugby avec ma nouvelle société ORION SPORT ; nous organisons des tournois internationaux de Rugby Classic ( + de 33 ans) et j’en profite pour lancer un appel à tous les anciens il faudrait qu’on monte une équipe African Classic pour participer à ces rencontres qui sont vraiment de supers moments ! »
Le message est lancé…