Dao Gaoussou Gaby

Gaby a connu une longue carrière : formĂ© en CĂ´te d’Ivoire, Ă  Sifcom puis joueur de Burotic, il a ensuite fait les beaux jours de nombreux clubs en France ( St Pierre des Corps F2, Joue les Tours, F3, St Denis F3, Digne les Bains F3, St Etienne F3 Ă  F1 et Drancy F2). L’ex troisième ligne ( qui a dĂ©marrĂ© au centre et finit pilier ! ) compte 17 sĂ©lections avec les Ă©lĂ©phants + 8 sĂ©lections chez les jeunes. Il n’a pas eu trop Ă  chercher dans sa mĂ©moire pour se remĂ©morer les souvenirs de sĂ©lection…

Gaby, ton sentiment au moment de revêtir le maillot de la sélection Ivoirienne ?

J’ai eu un sentiment de fiertĂ©. Enfin un rĂŞve qui se rĂ©alisait…Beaucoup d’Ă©motions…Je souhaite Ă  tout athlète de connaitre ce moment : jouer pour sa patrie .

Ton meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir en sĂ©lection c’Ă©tait en 2008 lors des Ă©liminatoires pour la coupe du monde 2011, on avait battu la Zambie chez nous et on devait jouer la finale contre le Maroc au Maroc. On a effectuĂ© une semaine de prĂ©paration en Tunisie avant d’arriver au Maroc. On les Ă©crase sur un score fleuve qui nous qualifie pour la finale contre la Namibie. Ce moment fut inoubliable tant dans la prĂ©paration , le sĂ©rieux qu’a mis la FĂ©dĂ©ration Ă  notre disposition et l’application des athlètes.

Ton plus grand regret ?

Le grand regret sinon la dĂ©ception et la finale perdue face Ă  la Namibie en 2019. Trop de magouilles des Namibiens pour nous Ă©liminer, ils ont refusĂ© le visa Ă  Silvere Tian. Le match fut arbitrĂ© par un Sud Africain alors que la Namibie est une « ville  » de l’Afrique du Sud.

Le joueur le plus fort avec qui tu as joué ?

Je ne dirai pas qu’il y a eu un grand joueur , je dirais plutĂ´t qu’il y a eu de nombreux très bons joueurs, je veux citer Tian Silvere, Olivier DiomandĂ©, Bakary Meite, Kone Daouda, Edgar Babou, Dogoui Bedel…Mais j’avais beaucoup de respect pour Konan Louis (Louizo) , c’Ă©tait le seul local indĂ©boulonnable en sĂ©lection Ă  son poste d’arrière, malgrĂ© qu’il jouait moins de 10 matches par an dans le championnat Ivoirien…Il Ă©tait toujours dans l’Ă©quipe, titulaire, donc je dirai le meilleur pour moi c’est Louizo.

Le plus grand ambianceur ?

Je dĂ©die le trophĂ©e du plus grand ambianceur Ă  Marius. C’est le joueur qui fera rire n’importe qui Ă  n’importe quel moment et il Ă©tait aimĂ© de tous.

L’anecdote que tu n’as jamais racontĂ©e ?

Les anecdotes il y en a eu tellement…Celle qui m’a le plus marquĂ©e c’est en 2003 nous Ă©tions en stage Ă  Bingerville avec un nouvel entraineur Français. Il dĂ©couvrait la sĂ©lection Africaine…
On arrive Ă  Bingerville et il nous dit que personne ne doit sortir du centre. En gros on doit se comporter comme l’Ă©quipe de France. Mais djo quand nous on venait en sĂ©lection, on pouvait pas s’empĂŞcher de visiter notre BABY NATALE !! Donc le deuxième soir les joueurs dĂ©cident de sortir un peu du centre histoire de boire un coup.
Quelques minutes après j’Ă©tais assis dans un maquis et je vois les entraineurs m’interpeller , me demander pourquoi je suis sorti , et que dès demain je rentre en France patati patata…Donc on rentre ensemble au centre , et lĂ  le coach demande une rĂ©union d’urgence afin d’annoncer Ă  toute l’Ă©quipe et il se rend compte que les 2/3 de l’Ă©quipe sont dans les maquis Ă  Port Bouet en train de faire la fĂŞte !!!
Cohan Sayé

Le joueur perdu de vue que tu aimerais revoir ?

Le joueur que j’aimerais revoir c’est Mr Adetchoubou OlawalĂ© Amba, l’un des meilleurs ailiers de l’histoire du rugby Ivoirien.

Le conseil que tu donnerais à un néo international ?

Je leur dirai de mouiller le maillot , d’ĂŞtre une famille et surtout d’essayer de viser plus haut en nous emmenant pour la 2eme fois en coupe du monde !

Merci Gaby pour ces belles paroles ! Et pour viser haut il faut prĂ©parer la relève, ce que fait Gaby en Ă©tant le PrĂ©sident Fondateur des Winners Stars de Port Bouet, Ă©quipe surprise du dĂ©but de saison en D2. Il entraine aussi les U19 de Drancy Rugby Club en France, preuve que le virus du rugby n’est pas près de s’Ă©teindre !