« Conseils de grande soeur » avec Nell Patry

La joueuse d’Agen Rugby – Page Officielle en France , Nell Patry inaugure cette rubrique qui vise à mieux connaître le rugby féminin et les rugbywomen qui jouent partout dans le monde . La création d’une passerelle entre ces passionnées via un partage d’expérience et les conseils qu’elles prodiguent aux jeunes Ivoiriennes pour les aider dans la pratique de ce sport. La fameuse solidarité féminine version rugby !

Bonjour Nell, peux tu te présenter et nous détailler ton parcours rugbystique ?

Bonjour, je m’appelle Nell Patry j’évolue actuellement au Sua-Rugby Féminin en U18 au poste de seconde ligne. J’ai commencé le rugby il y a 4 ans avec les garçons en U14, cette année j’ai été sélectionnée pour participer au top100 U18 à Marcoussis (Centre National de rugby).

Comment es tu venue au rugby ?

J’ai commencé le rugby grâce à une connaissance qui m’a fait découvrir ce sport.

Qu’est-ce ce qui t’a de suite plu dans ce sport ?

Ce qui m’a le plus plu dans ce sport c’est l’effet familial et l’acceptation de tous, peu importe que tu sois grand, petit, costaud ou maigre il y aura toujours une place pour toi.

Est il difficile de concilier vie de femme et pratique du rugby ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Effectivement c’est un peu compliqué, il faut surtout bien être organisée entre les études et éventuellement une vie de famille

En quoi le rugby t’aide dans la vie de tous les jours , dans ta construction personnelle en tant que femme ?

Le rugby m’a permis de faire des rencontres sportives et amicales et également de voyager. Le fait d’être dans un sport collectif m’aide à avoir plus confiance en moi, à faire confiance aux autres et à pouvoir gérer plus facilement des situations sociales collectives .

Est ce que tu suis le rugby Africain et que connais tu de lui ?

Oui je suis les résultats de la coupe d’Afrique dès que je le peux. ( On confirme que Nell est présente et active sur nos différents supports médias 😉 ).

Enfin, quel(s) conseils donnerais tu à tes « petites sœurs Ivoiriennes  » qui partagent cette même passion du rugby ?

Je conseille à mes petite sœurs Ivoiriennes de croire en elles et de jamais lâcher en prenant du plaisir. Certes il y a beaucoup de préjugés sur le rugby féminin mais c’est en se battant pour le sport que nous aimons qu’on pourra le développer. Et pourquoi pas vivre de notre sport?

Merci Nell pour ces conseils, on te souhaite une excellente continuation et vive le rugby féminin !