Bakary Méite :  » Nos supporters vont répondre présents ! « 

La Côte d’Ivoire accueille la Namibie et Madagascar du 3 au 11 juillet prochain dans le cadre de la Rugby Africa Cup 2021. Un évènement majeur et décisif pour l’obtention du billet Africain pour la Coupe du Monde 2023 en France, car seuls les deux premiers de poule poursuivront l’aventure.
A un peu plus de deux semaines de l’entrée en lice des éléphants face au grandissime favori la Namibie, nous avons rencontré le capitaine Bakary Méite. L’ancien pensonnaire de Massy, Beziers, du Stade Français ou encore de Carcassonne disputera les deux derniers matches de sa très belle carrière sur le sol Ivoirien. Un privilège pour lui de boucler la boucle devant ses supporters et sa famille.

Salut Baky . Rugby Afrique vient de confirmer que la Rac 2021 serait organisée en Côte D’ivoire. On imagine une grande joie de finir ta carrière de rugbyman sur le sol Ivoirien ?

J’en ai rêvé Rugby Afrique l’a fait … C’est vrai que l’on profite d’une situation sanitaire compliquée en Namibie. Mais la Côte d’Ivoire a su répondre au pied levé. J’aurai ma mère et ma famille dans les tribunes. Pour ce qui sera mes derniers matchs. Je suis effectivement très très heureux.

Vous allez affronter deux équipes diamétralement opposées. Comment se préparer pour affronter ces deux équipes ?

On se concentre sur nous. En essayant d’être prêt physiquement et d’assimiler au mieux le plan de jeu. Je pense que c’est le meilleur moyen pour nous d’aborder ces 2 matchs.

Tu as déjà affronté la Namibie , l’ogre du rugby Africain. Quelle est selon toi la clé pour renverser le grandissime favori de la compétition ?

Oui. 2 fois. Et c’était 2 matchs totalement différents. C’est une équipe qui a une expérience que nous n’avons pas. Il faudra être ultra discipliné. Bien défendre et scorer quand on en aura l’occasion. Car les occasions ne seront pas nombreuses face à eux.

Dans quel état d’esprit se trouve les éléphants à quelques jours d’entamer le stage de préparation ?

On a hâte que ça commence. On a hâte de s’entraîner dur, de souffrir ensemble, de chanter, de danser… Et de partager tout ces bons moments qu’on a l’habitude de passer ensemble en sélection.

Affronter la Namibie et Madagascar a domicile est un vrai événement. Quel message souhaites tu adresser à tous les supporters Ivoiriens ?

On aura besoin d’eux. Nous en Europe on est frustré. Les stades étaient vides. Et là l’occasion est trop belle. Alors je sais qu’ils vont répondre présent. Qu’ils seront là en nombre. Qu’ils feront du bruit comme jamais. On a vraiment hâte de rentrer dans un stade acquis à notre cause.

En bon capitaine, Baky va entrainer ses coéquipiers dans son sillage